Race report : Les championnats québécois à Baie-Comeau

Un race report rédigé par Camille Derochers-Laflamme

En fin de semaine, les athlètes de l’équipe féminine et masculine se sont déplacé.e.s à Baie-Comeau pour les Championnats québécois. Chez les femmes : Camille, Élise, Elizabeth, Evelyne, Isabelle, Julie et Marie-Hélène étaient présentes. Maxime était le seul homme de la formation présent. Au menu pour ces championnats québécois :  un contre-la-montre, un routier et un critérium !

C’était un parcours technique qui attendait les athlètes en fin de semaine, autant pour le contre-la-montre que le routier. En effet, le parcours totalisait plus d’une quinzaine de virages par boucle en plus d’un tournant suivant une descente où les athlètes prenaient beaucoup de vitesse.

Le contre-la-montre : La reine des contre-la-montre, Isabelle, brille

Seulement deux athlètes de l’équipe ont pris le départ du contre la montre dans l’objectif de parcourir les deux tours (totalisant 18,9km) le plus rapidement possible. Les multiples virages nécessitaient que les athlètes sortent des barres pour bien effectuer les tournants, brisant ainsi le Momentum habituellement recherché dans cette épreuve. Finalement, c’est Isabelle, qu’on surnomme dans l’équipe la reine des Time-trial, qui a fait briller l’équipe avec une dixième place. Quant à Camille, deuxième représentante, elle a pris la 18e position au classement.

Le routier – Des virages à souhait créant un peloton éclaté

La course sur route avait lieu sur un parcours presque identique à celui de la veille. Un aller-retour faisant emprunter une bosse plutôt punchée avait été ajouté à la boucle. C’est vers midi que les huit athlètes féminines se sont élancées pour compléter les six tours du parcours, pour totaliser 70km et plus de 600m de dénivelé positif. Cette course ponctuée par de multiples attaques lors des bosses et des dizaines de virages aura eu de quoi faire mal aux jambes. Julie et Evelyne, toujours à l’avant, ont répondu à plusieurs attaques des coureuses au courant de la course. Alors que les multiples bosses et attaques ont fait éclater le peloton, Julie s’est positionnée dans un groupe de chasse avec deux autres coureuses lors du dernier tour. Elles étaient à la poursuite d’une indépendante, seule, en échappée. N’ayant pas su la rattraper, Julie s’est emparée de la quatrième place après avoir disputé le sprint contre ces deux adversaires formant le groupe de chasse. C’est deux minutes plus tard que Isabelle et Evelyne ont passé la ligne d’arrivée ensemble, prenant respectivement la 9e et 10e position. Elles ont été suivies de Camille (17e), Élise (18e) et Elizabeth (23e). Chez les maîtres, c’est Marie-Hélène qui s’est emparée de la plus haute marche du podium, alors qu’elle était toujours dans le peloton, ayant pris le même départ que ces coéquipières coursant en senior.

Chez les hommes, Maxime s’est emparé de la 43e position après avoir complété les 123 km en 3 heures 1 minute et 58 secondes.

 

Le critérium - des échappées et un travail d’équipe organisé

En début d’après-midi, les athlètes ont pris le départ pour le critérium d’une durée de 50 minutes. C’est sur une boucle d’environ 1,8km avec cinq virages que les athlètes ont pu faire voir de toutes les couleurs à leurs adversaires. Dès les premiers tours du critérium, c’est Élise qui est partie en échappée avec une représentante de Desjardins Ford. Ces deux dernières ont travaillé de façon effrénée pour maintenir leur avance, alors que Julie, Evelyne et Camille travaillaient de pairs pour ralentir le peloton. Malheureusement l’échappée a été rattrapée après environ deux tours. Par la suite, Julie et Evelyne, toujours à l’avant du peloton ont su répondre aux tentatives d’échapper des équipes adverses. C’est finalement trois tours avant la fin, que Isabelle a surpris le peloton en s’échappant rapidement de ce dernier. Comme discuté dans le plan d’équipe, Julie, Evelyne et Camille ont essayé une fois de plus de maintenir le peloton à distance. Le moment de gloire d’Isabelle aura durée deux tours et demi alors qu’elle a été reprise lors du dernier tour. Enfin, une chute au dernier virage, n’impliquant pas des athlètes de l’ECF, a brouillé les cartes pour le sprint final. Parmi ces coéquipières, c’est Evelyne qui a passé la ligne d’arrivée en premier (6e) suivi de Camille (9e), Isabelle (11e), Élise (13e) et Julie (17e). Marie-Hélène a pris, pour une seconde fois cette fin de semaine, le maillot de championne québécoise chez les maîtres. Quant à Elizabeth, un problème technique l’a empêchée de compléter la course.

Maxime, seul représentant de la formation masculine a conclu le critérium en prenant la 22e position, terminant dans le peloton.

Au terme de ces Championnats québécois, l’ECF a brillé par son travail d’équipe particulièrement lors du critérium. Deux athlètes ont réalisé des échappées, alors que leurs coéquipières ont accompli tout ce qui était en leur possible pour maintenir l’écart. Bref, toutes les athlètes avaient le sourire aux lèvres après avoir passé la ligne d’arrivée, fières du travail d’équipe accompli.