Mardis cyclistes de Lachine #7: quand les couleurs de l’ECF rayonnent sur le podium !

Hier soir à Lachine, les attentes n’étaient pas trop élevées pour la course: la journée avait été difficile pour Monica au travail, Élise avait été malade la veille et en avait encore quelques séquelles, Julie avait les jambes lourdes de la fin de semaine. Il n’y avait que Katherine qui était prête pour affronter les attaques du mardi soir.

Loin de croire qu’il pouvait se passer ce qu’il se passa, à 17h45, 15 minutes plus tôt qu’à l’habitude, les filles s’installent sur la ligne de départ en attente du coup de départ. Comme dirait Tino Rossi, l’animateur de la soirée, la course démarre sur les chapeaux de roues, mais toutes les athlètes de l’équipe réussissent à bien clipper et à s’accrocher au peloton.

Après quelques tours, une chute au sein du peloton vient créer une brisure, permettant à 3 cadets hommes et à Raphaelle Lemieux de s’échapper. Toutes les autres filles de la course restent dans le pack principal, y compris Julie et Élise. C’est à ce moment que les filles comprennent qu’elles ont une chance de podium.

Cette année, la formule des Lachine a un peu changée: la course des femmes est plus longue de 7 tours et est ponctuée de 3 sprints intermédiaires au lieu de 2. Au départ de la course, Élise ne pensait pas disputer les sprints intermédiaires. Elle voulait s’économiser pour le sprint final. Au 5e tour, alors que la cloche avait résonné au tour précédent, Élise s’élance pour finalement aller chercher les points de la 3e place. Il en va de même pour tous les autres sprints.

"À toutes les fois que la cloche du sprint intermédiaire sonnait, je me demandais si je devais faire le sprint ou pas. Au dernier virage juste avant la ligne, j’étais presque à l’arrière du peloton, et à la dernière minute, je réussissais à le remonter et à franchir la ligne en 3e place." - Élise

Après chaque sprint intermédiaire, Élise savait que peu importe son état, elle pourrait se reposer derrière sa coéquipière Julie qui était là pour la soutenir. Elle lui rappelait même les tours restants avant le prochain sprint ❤️ Tout au long de la course, Julie et Élise ont toujours été proches l’une de l’autre et se parlaient pour s’assurer qu’elles allaient bien.

Dans les derniers tours, les filles sont ensemble et établissent leur stratégie: Julie allait amener Élise au sprint en la faisant sortir à l’extérieur du dernier virage. Dans l’avant dernier coin de rue, elles se font surprendre par une augmentation rapide de la vitesse du peloton. Elles se retrouvent à l’arrière.

"Je savais qu’on était trop loin et qu’il fallait remonter. Je me suis mis dans la roue de Julie et elle ma remontée au groupe de coureuses devant moi. Quand j’ai vu qu’elle commençait à être dans le rouge, j’ai donné une accélération, je l’ai dépassé par la droite et j’ai réussi à remonter au peloton pour franchir la ligne d’arrivée en 3e ou 4e position. On ne savait pas tellement le sprint avait été serré avec Joséphine." Élise

Après un long temps d’attente pour savoir si Élise avait bel et bien un podium, nul besoin de cacher la surprise lorsque tous ensemble Élise, Rebecca et Jeff découvrent que l’athlète se classe au deuxième rang. Ce n’était pas le sprint final qui avait été pris en compte, mais bien les points aux sprints intermédiaires puisque le peloton féminin avait été rattrapé par le coureur cadet en échappée.

C’est une belle victoire d’équipe que tous peuvent savourer, même les supporters qui ont fait la vague pour encourager les athlètes durant la course ! L’ECF ce n’est pas juste des filles qui font de la course, c’est une famille qui est prête à se supporter dans les meilleurs comme dans les moins bons moments ❤️

L’équipe signe son troisième podium de la saison 🥈Prochain rendez-vous dimanche prochain à Bromont alors que les athlètes participeront au critérium de Bromont.

📸 Guy Pelletier