Le Grand Prix Cycliste de la mairie de Contrecoeur

Un race report rédigé par Isabelle Mayrand

 Après des mois d’attente, des dizaines de courses Zwift et quelques sorties ensemble, les filles de l’équipe avaient hâte d’inaugurer la saison de course sur route dimanche dernier au Grand Prix cycliste des Mairies, à Contrecœur.

Une équipe solide et bien soudée

L’équipe était bien représentée dans le peloton, et ce, dans toutes les divisions : Camille, Évelyne, Jeanne, Julie, Isabelle et Marie-Hélène de l’équipe compétition sont présentes pour l’équipe compétition. Elizabeth, Léonora et Skye de l’équipe de développement prennent le départ de leur première course et Magalie représente fièrement les ambassadrices. Élise, en rémission, assure le rôle de directrice sportive pour la journée et s’assure que les pépins mécaniques (comme une crevaison quelques minutes avant la course!) n’empêchent pas les coureuses de prendre le départ.

Des conditions hors norme

Bien que le parcours paraisse assez plat et accessible, une journée chaude et humide et un vent de plus de 30 km/h attendent les coureuses. Le vent et les bourrasques forcent le peloton à rouler en bordure sur deux des quatre côtés du parcours et deviennent un énorme facteur dans le déroulement de la course.

Après un départ contrôlé de quelques kilomètres, une échappée est lancée par trois concurrentes sur la première ligne droite du parcours. Cette attaque faite avec un vent de côté étire beaucoup le peloton. Les coureuses qui ont eu la malchance d’être moins bien placées à la sortie du départ contrôlé en paient les frais et certaines sont éventuellement victimes des cassures du peloton et du vent qui crée parfois des situations dangereuses.

Isabelle dans l'échappée de la journée

Isabelle a quant à elle plus de chance. Bien placée en tête de peloton, elle ne fait pas partie de l’échappée, mais est à bonne distance pour tenter de la rejoindre. Elle tente le tout pour le tout et fait le pont, avec succès, avec dans sa roue, une coureuse junior. Le saut a toutefois été coûteux comme elle a brûlé des cartouches pour se rendre à l’échappée. Elle reste un peu plus d’un tour avec les trois coureuses de tête, qui larguent d’abord celle qui s’était accrochée à sa roue un peu plus tôt. Toutefois, le vent de côté et la vitesse de l’échappée finissent par avoir raison d’elle. Elle fera deux tours de plus entre le peloton et l’échappée, soit la moitié de la course au total, en retrouvant au passage celle avec qui elle était partie et en collaborant pour garder le peloton à distance, en vain.

Sitôt Isabelle rattrapée, c’est à Camille, Evelyne Julie et Jeanne de faire leur numéro. Après avoir contrôlé la vitesse du peloton pour couvrir l’échappée d’Isabelle, elles sont prêtes à faire tout ce qu’elles peuvent pour relancer une échappée. Sous les précieux conseils de Julie et Jeanne, Camille, qui en est pourtant à sa première course, brille à l’avant du peloton. Elle qui avait gardé une vitesse élevée dans la première moitié de course pour éliminer de nombreuses concurrentes, victimes de la bordure, lance des attaques à chaque occasion et essaie à de nombreuses reprises de partir en échappée avec ses coéquipières.

Un esprit d'équipe sur le vélo comme en dehors du vélo

Tout se déroule à merveille, Julie, Jeanne et Camille enchaînant les attaques, jusqu’à ce qu’une bourrasque mette abruptement fin à la course des trois filles situées en tête de peloton. Bien positionnée à l’avant, Camille est déstabilisée par une soudaine bourrasque de côté et son guidon s’emmêle dans celui de Jeanne, emportant Julie au passage. C’est la fin de la course pour les trois coureuses. Jeanne est celle qui a le plus souffert de la chute. Camille et Julie, après s’être relevées, mettent fin à leur course pour rester à ses côtés. Marie-Hélène arrive rapidement à leurs côtés pour soutenir Jeanne jusqu’à l’arrivée des ambulanciers. On vous rassure : de nombreuses heures à l’urgence nous ont confirmé qu’elle s’en est bien tirée.

Sprinter pour aller chercher la 4e place 

Ayant évité la chute, Évelyne et Isabelle sont les seules représentantes de l’équipe encore présentes dans le peloton, qui est alors réduit à une vingtaine de coureuses (alors que plus de 70 participantes avaient pris le départ!). Évelyne est malheureusement aux prises avec un coup de chaleur depuis plusieurs tours et lutte depuis un bon moment contre ses effets qui ne pardonnent pas. Après un tour de plus, le peloton prend la dernière ligne droite, avec le vent dans le dos. Les filles avalent rapidement les kilomètres et s’approchent à grande vitesse de l’arrivée. Lorsque la ligne d’arrivée entre dans son champ de vision, Isabelle voit une ouverture à la droite du peloton. Elle saisit l’occasion et lance une accélération, qu’elle espère être en préparation pour le sprint d’Évelyne. Toutefois, à sa grande surprise, le peloton s’est étiré et elle n’aperçoit aucune coureuse en mesure de la distancer avant la ligne d’arrivée. Elle baisse donc la tête et maintient l’allure, franchissant de justesse la ligne d’arrivée en tête de peloton. C’est une 4e place pour elle, mais surtout pour toute l’équipe qui s’est entraidée et soutenue tout au long de la journée.

Une équipe de soutien hors pair

Les filles se rejoignent pour célébrer avec Élise, Alex-Sandra, Valérie, Nathalie et Katrine, qui, bien qu’elles n’aient pas pu courir cette journée-là, ont été bien présentes pour encourager les coureuses à chacun de leurs passages.

Du côté masculin, Max représentait l’équipe à lui seul. Après avoir évité une chute dans le départ contrôlé, les multiples cassures du peloton, constamment étiré dans les sections de bordures, finissent par avoir raison de lui, après plus de neuf tours de circuit.

Le GP des Mairies aura avant tout été un événement qui a permis à plusieurs coureuses de casser la glace. Vu le bon résultat au final, mais surtout, vu la solidarité entre les filles, celles-ci ont déjà hâte aux prochaines courses du calendrier! Elles vous donnent rendez-vous au Grand prix cycliste Très-Saint-Rédempteur ZVP Opto-Réseau samedi prochain.