La grosse course Zwift : une deuxième étape tout en réussite

Un article rédigé par Chantal Bourret

C’est mercredi le 19 janvier dernier qu'a eu lieu la 2eme “Grosse course Zwift du Québec”.

La course, d’une distance de 32,1km comporte 2 boucles comprenant 1 sprint au 4eme km et 2 bosses en fin de boucle…

La stratégie de course

Juste avant le début de la course, un débriefing de notre coach Michel s’est fait pour déterminer la stratégie. L’objectif de la soirée se divisait en 2 parties : remporter le sprint payant et obtenir un podium. Pour la partie “sprint”, coach Michel a déterminé que notre coéquipière Élise Piédalue était en meilleure position pour aller chercher le sprint. La stratégie étant de joindre 2 cyclistes à Élise pour augmenter rapidement les watts avant le début du sprint et d'entraîner Élise dans le sillonnage pour qu’elle puisse croiser la ligne d’arrivée en toute puissance! Anne-Sophie Hebert et Chantal Bouret se sont donc jointes à la stratégie.

Pour le 2eme objectif qui était de faire un podium, la stratégie déterminée par coach Michel était de s’économiser dans le pack sur la portion plat et d’augmenter le tempo dans les bosses afin d’être en tête de peloton car, selon lui, c’est à cet endroit que la course se déterminerait. Le trio Julie, Myriam et Marie-Helene étaient prêts à relever le défi…


À 19h04, le départ fut donné pour le peloton féminin E. Comme à l’habitude, les débuts de course partent sur les chapeaux de roues et il faut être prête a “pousser din pédales” pour une petite minute avant de prendre un tempo de course raisonnable. Toujours en communication avec notre coach via “discord”, on nous indiquait que le sprint était au 4eme kilomètre; juste après l’épingle. Arrivée au 3,8km, Chantal et Anne-Sophie ont augmenté la cadence afin de générer une vitesse de croisière ultra rapide pour que notre coéquipière Élise puisse s’élancer en toute puissance quand la ligne du début du sprint fut dépassée. C’est donc en moins de 16 secondes et une moyenne de 10 watts par kilo qu’Élise Piedalue est allée chercher la première position et la bourse de 25$ pour le sprint de la course! Il est important de mentionner que les bourses amassées vont directement dans le fond de développement du sport au féminin de l’ECF.

Follow the plan !

Dès la fin du sprint, 2 cyclistes ont profité que plusieurs étaient hors d’haleine pour attaquer… Ayant vu ce stratagème, l’équipe a quand même gardé le plan initial qui était d’augmenter le tempo dans la première bosse et se positionner à l’avant-scène du peloton… Ce qui avait été planifié fut réalisé avec succès. Julie Gagnon s’est élancée dans la première bosse en conservant une moyenne de 4,5watt et ses partenaires, Myriam et Marie-Hélène la suivaient dans la roue. 

Une stratégie qui réussie

Au deuxième tour, le peloton qui incluait notre trio Julie/Myriam et Marie-Hélène avait un peu plus de 20 secondes de retard sur les 2 filles en échappée en avant et c’est à ce moment qu’elles ont décidé de partir à la chasse. À tour de rôle, et pour ne pas trop perdre d’énergie, elles ont pris la tête du peloton de chasse pour s’assurer de diminuer l’écart avec les filles en avant. Au pied de la 1ere bosse, Julie Gagnon a mis toutes ses énergies pour augmenter considérablement le tempo pour permettre à Myriam et Marie-Hélène de la suivre et de finir en force à la finale. Après avoir tout donné dans la bosse, Julie a laissé sa place aux grimpeuses Myriam et Marie-Hélène pour compléter la stratégie. Après avoir passé les 2 bosses, l’écart entre les 2 meneuses et le peloton menée par l’ECF était réduit à 3 secondes alors le plan était tout à fait réalisable. À 500 mètres de l’arrivée, les filles ont débuté le sprint final; Marie-Hélène en tête pour permettre à Myriam de finir en puissance à la ligne d’arrivée. C’est donc Myriam Paquet qui a terminé à la tête du peloton pour donner à l'ECF une position; objectif atteint! 

Il faut souligner dans cette course que Marie-Hélène Charron a terminé tout juste derrière Myriam Paquet, en 4e position, Julie Gagnon, celle qui a tout donné dans les bosses pour réduire l’écart a terminé en 8e position et nos compatriotes Isabelle Mayrand, Elisabeth Lawless, Anne-Sophie Hébert, Chantal Bouret, Victoria Dupont et Élise Piedalue ont terminé 9-10-11-12-13 et 14e place.  9 cyclistes de l’ECF sur 15 participantes. 

Bravo à toutes pour l’excellent teamwork et pour faire rayonner le cyclisme féminin.

Merci à nos partenaires d’embarquer avec nous dans nos beaux projets et nous donner les ressources pour être capable d’accomplir nos objectifs. Sans leur support, rien de tout cela ne serait possible. 

@Communimed @cycleneron @bioracernorthamerica @BlizEyewearCanada @IGGestion de patrimoine @Genevièvedechamplain @strigosolutions @TheUnscentedCompany @thule @naakbar @MaisonLeGrand

@novakinmassotherapie @MOSracks @canal.roasters @mintndry @banquenationale @Pizzaria Gepetto @Grand-Maison - Portes de garage @Centre de Formation Beauté Laser Ladouceur