Classique Jules Béland: une fin de semaine riche en apprentissages

De la chaleur, de bons résultats et surtout de beaux moments en équipe, voilà en quelques mots ce qui résume la fin de semaine à Drummondville des  athlètes et du personnel de course alors que ces derniers prenaient part à la Classique Jules Béland, une nouvelle course par étapes venant tout juste de s’ajouter au calendrier de compétition.

SAMEDI AM – CONTRE-LA-MONTRE INDIVIDUEL

Le cadran sonne à 5h00 du matin pour la plupart d’entre elles pour prendre la route vers L’Avenir où, à 8h30, elles prendront à tour de rôle le départ pour la première étape de la fin de semaine: le contre-la-montre individuel. Toutes arrivées sur les lieux de la course à 7h00 comme leur avait indiqué leur directeur sportif, elles procèdent à la préparation d’avant course : boire beaucoup d’eau, massage avec notre Guy national, préparation des vélos, meeting de course et 45 minutes avant le départ, on monte sur le tack pour faire l’échauffement. À 8h30, Julie s’élance la première sur le parcours, suivi de Monica, Katherine et Élise qui ferme la marche de la catégorie senior. Après 10 km de pure souffrance, les filles terminent respectivement au 5e (Julie), 8e (Monica), 9e (Katherine) et 11e rang (Élise).

"Je sais que le contre-la-montre n’est pas ma force et que mes chances de remporter le classement général sont faibles, j’ai donc pris la décision d’économiser mes énergies et de tout miser sur la victoire d’étape au critérium et de travailler pour ma coéquipière Julie pour la course sur route." – Élise

En après-midi, l’équipe se rendait dans le quartier industriel de Drummondville pour prendre le départ de la 2e épreuve de la fin de semaine, soit le critérium. À cette heure, nul besoin de vous dire que la température était à son maximum. Par chance, les filles avaient de superbes supporters qui étaient présents pour faire de l’ombre sur la ligne de départ.

En préparation d’avant course, l’entraineur de l’équipe Étienne Dubuc a fait quelques tours de circuit avec les filles pour leur montrer la stratégie a adopter pour la course. Le mot d’ordre: toujours être derrière les deux athlètes de Macogep et faire un « leadout » à Élise au sprint final. C’est ce que Julie et Élise ont fait. Attaque après attaques, elles étaient présentes et tentaient de ne pas laisser s’échapper leurs adversaires. À environ 8 tours de la fin, Frédérique de l’équipe adverse réussi à s’échapper en solo du peloton. Après plusieurs tours à chasser pour rattraper l’échappée en vain, les filles ont repris leur souffle, car il ne restait plus que deux tours avant la fin de course. Dans le dernier tour, Élise s’est placée directement derrière Julie qui a tenté de la remonter jusqu’aux deux filles s’étant décalées du peloton. Après un très beau travail d’équipe, les filles franchissent la ligne d’arrivée toutes dans le même temps en 4e (Élise), 5e (Julie), 6e (Katherine) et 10e rang (Monica).

"Ce que je suis le plus fière c’est d’avoir ressui à travailler en équipe avec Élise lors du critérium !" – Julie

Nous tenons à faire une mention toute spéciale à Monica qui a, comme vous avez pu le lire, terminé le critérium au sein du peloton principal. Nous vous l’avions dit qu’elle s’améliorait de fois en fois ! C’est la preuve qu’il ne faut jamais abandonner malgré les difficultés, car lorsqu’on réussit à accomplir notre objectif, nous sommes encore plus fières par la suite.

"Je suis très fière de faire partie de l’ECF, le support et l’esprit de l’équipe m’a encouragé à pousser mes limites à travers les différentes épreuves de la fin de semaine. " - Monica

DIMANCHE PM – COURSE SUR ROUTE

Le dimanche, c’était maintenant l’heure de la dernière étape de la fin de semaine: le circuit routier pour un total de 99 km. Encore une fois, la chaude température n’allait pas aider les filles pour cette épreuve. Les ravitaillements à tous les tours allaient être primordiaux. La consigne : boire une bouteille d’eau à tous les tours (24 km). Durant les 3 premiers tours de ce parcours montagneux, les filles étaient présentes et répondaient à presque toutes les attaques des équipes adverses. Au troisième tour, le rythme élevé de la course et les attaques à répétition ont eu raison de Monica qui a tout de même été en mesure de terminer la course. Il ne restait plus qu’Élise et Julie dans le peloton. Après un dernier tour difficile où il ne restait plus que 6 seniors dans la course, Élise a lancé le sprint final dans la dernière côte.

"Je savais que c’était peut-être un peu tôt pour lancer le sprint, mais je voulais être en contrôle de quand ça partirait. J’ai réussi à prendre une petite distance, mais me suis fait rattraper par trois athlètes quelques secondes plus tard. J’ai tout donné le peu d’énergie qu’il me restait." - Élise

Comme elle nous l’a si bien mentionné après la course, c’est en faisant des erreurs qu’on apprend. Élise et Julie terminent la course sur route au 5e et 6e rang, alors que Monica et Katherine terminent au 8e et 9e rang.

📸 Guy Pelletier